Barcelone Art et architecture La plaque photovoltaïque

La plaque photovoltaïque

L’immense panneau solaire de Barcelone


Réponses aux questions que vous nous posez souvent 🙂

Vous l’avez peut-être remarqué: un énorme parallélogramme noir encadré de blanc, détonant sur le paysage montagneux ou caché entre les mâts de bateaux? Il trône les pieds dans l’eau à la pointe du Forum, immense espace publique où ont lieu aujourd’hui de grands évènements multimédias (Primavera Sound, La feria de Abril etc…).



La plaque photovoltaïque de Barcelone





Barcelone a récupéré ce territoire au nord-est du littoral en l’an 2000 (alors appelé familièrement la Punta Negra). Une énorme superficie urbanisable de plus de 200Ha, qui n’était alors qu’un grand dépotoir à ciel ouvert, un grand parking (à ciel ouvert) rendez-vous pornographiques pour une faune noctambule très louche, et une des plus grande station d’épuration d’Europe (à ciel ouvert aussi).

Comment donc récupérer ce terrain pollué et obtenir des subventions en même temps?

La réponse: inventer un nouveau concept, un nouvel événement que l’on vendrait par la suite: ainsi est né le Forum des cultures de 2004 (vendu à Marseille en 2013)



La plaque photovoltaïque de Barcelone




Les travaux commencent en 2000


Gros chantier, peu de scandales (quoique…en grattant bien…) et un immense coup de pub visant à promouvoir les bienfaits de la revalorisation de cet espace qui s’intégrera bientôt au landscape! Le gros œuvre visait la station d’épuration, l’incinérateur ainsi que la construction de différents centres de convention et d’une grande plaque photovoltaïque qui donnerait à la ville un air avant-gardiste !

L’événement en soit a été un vrai fiasco. 


Boycotté par de nombreuses ONG, par Noam Chomsky ou le Dalaï Lama (à cause de la venue de l’expo des guerriers de Chian), ce forum inter-culturel n’était qu’une excuse, une devanture pour impulser une profonde transformation du tissu social et urbain de ce secteur.








La plaque photovoltaïque de Barcelone

La pergola.


Oeuvre des architectes J-A Martínez Lapeña et Elías Torres, la pergola est grande comme un terrain de foot. Elle se compose de 2.686 panneaux solaires et produit l’équivalent de 500.000 kw/heure (ce qui permettrait d’alimenter en énergie environ 140 foyers.) Elle trône à 50m au-dessus du niveau de la mer et sa structure en béton ainsi que son armature en fer soutenant les panneaux photovoltaïques lui donnent une apparence simple et stylée.

Beaucoup de rumeurs courraient à l’époque sur le fait que la plaque n’était pas fonctionnelle pendant la durée de l’événement du Forum des cultures.

La compagnie électrique qui gère le projet dément!


Ce qui est indéniable c’est qu’elle ne sera jamais rentable vu son coût (5 millions d’euros)…ou alors il faudrait qu’elle puisse générer beaucoup de kilowatts et ce pendant des siècles.





Quoiqu’il en soit, malgré les nombreuses polémiques auréolant l’événement du forum des cultures et la plaque photovoltaïque, tous deux ont servi de rampe de lancement à de nouveaux projets d’améliorations d’infrastructures existantes, avec de nouveaux procédés modernisés qui soutiennent cette philosophie d’action (nouveau centre de collecte des déchets pneumatiques, triage et recyclage en éco-parcs, 22@.)


La plaque photovoltaïque de Barcelone



Et Bingo!! la plaque solaire est maintenant bien intégrée au skyline de la ville 😉