Visiter Noël à Barcelone

Noël à Barcelone

NADAL, c'est noël en catalan

En fonction des rituels païens ou chrétiens, on célèbre le solstice d’hiver: les jours se rallongent, le Christ est né! L’Espagne célèbre sa naissance avec beaucoup de dévotion…la Catalogne, quoique moins bigote, n’y échappe pas!

Le 8 décembre?

Le jour le l’Immaculée Conception, on allumait les décorations dans les rues…enfin ça c’était avant le Black Friday :/ Maintenant les rues s’illuminent le 21 novembre!

Avec la crise et les coupures budgétaires (2007-2017), la mairie de Barcelone a imposé aux commerçants la gestion les décos de Noël à 50%. Depuis, on ne voit de décorations (sobres, ennuyeuses et peu innovantes) que dans les rues commerçantes ou les grandes artères. Cette année, les petits commerçants qui paient habituellement ont porté plainte contre les grands groupes (H&M, Zara, etc…) qui ne paient pas et pourtant profitent largement des illuminations. 


On verra ce que la mairie décidera…l’année prochaine!

Noel à barcelone

Alors que Madrid brille de 10000 lumières de design (Agata Ruiz de la Prada), Barcelone a du mal à relancer la machine à consommer du rêve.

 

Quoiqu’il en soit, le froid se fait sentir et on passe plus de temps à la maison 🙂 On prépare la crèche, le sapin, on décore les écoles et on installe le Tió sur le balcon

Les festes de Nadal comencen! Les festivités de Noël commencent!

Le Tió de Nadal (Bûche de Noël)

C’est une jolie tradition rurale arago-catalane. Cette bûche brûlait dans l’âtre et réchauffait le foyer, puis ses cendres était répandues dans les champs pour les fertiliser et appeler ainsi à l’abondance des récoltes pour l’année suivante.


Aujourd’hui, on personnifie cette bûche en lui dessinant un nez (rouge, hic!) des yeux , un sourire espiègle et un béret (barretina catalana). On la recouvre d’une couverture pour pas qu’elle ne prenne froid. On va la nourrir et lui donner à boire jusqu’au jour de Noël.
Le soir de Nöel on fait rentrer le Tió dans la maison et les enfants le frappe à l’aide d’un bâton en chantant une amusante chanson dont les strophes varient selon les villages.


Le Tió «cague» alors du turrón (nougat) et des bonbons. A l’époque les parents cachaient sous la couverture des petits cadeaux (sifflets, toupies, mandarines). Aujourd’hui le Tió amène des jouets bien plus sophistiqués…!


Voilà un des refrains les plus connus:
Caga tió
ametlles i torró
Si no vols cagar
et donare un cop de bastó
caga torrons
que són més bons

Fêtes et tradition noël à Barcelone

Les marchés de Noël à Barcelone

Au début de décembre, les propositions de petits marchés vintages ou d’art (comme le Drap Art) fleurissent! S’installent aussi les petits marchés de Noël traditionnels: sur la Gran Via, autours de la Sagrada Familia, en bas des Ramblas ou sur le parvis de la cathédrale santa Eulalia.


La fira de Santa Llúcia est le marché le plus ancien et le plus connu de Barcelone: on célèbre La Fira de Santa Llúcia depuis 1786 et on y vend des Tiós de Nadal, des santons, des jouets en bois, le sapin et ses décorations… Il n’y a pas si longtemps que ça, le marché «ouvrait» les festivités le 13 décembre et fermait le jour de Noël. Il fonctionne actuellement dès la fin novembre…


Le santon le plus connu ici est évidemment le caganer: il s’agit d’un paysan/berger (bonnet rouge, ceinture rouge et espadrilles) qui a raté la naissance puisqu’il était parti faire ses besoins derrière l’étable! C’est un personnage indispensable dans la crèche catalane.

On peut voir dans ce personnage une certaine provocation anticléricaliste.

 

Il faut penser, tout comme pour le Tió, que ce n’est pas qu’une tendance scatologique mais ces 2 personnages -issus des traditions populaires- sont plutôt unis para la moquerie et la provocation catalane. 
Les rois mages ayant été imposé par l’Espagne (franquiste), le Tió et le Caganer sont devenues des figures mutines…

Noel Barcelone 2

Ceci dit, l’explication du berger qui fertilise son champs est communément acceptée et l’église admet (pour cette raison) que le Caganer ait sa place dans la crèche depuis la nuit des temps. N’oublions pas que « qui mange bien, chie bien » et que c’est donc un signe d’abondance que de faire un bon gros caca!

Caganer comic noel barcelone

La crèche géante

Sur la place Sant Jaume (la place de la mairie) chaque année, un artiste interprète sa vision de la crèche. Il s’agit souvent d’une installation…qu’on aime ou pas, minimaliste ou technologique, rurale ou urbaine…c’est une crèche contemporaine et chaque année c’est une surprise!

noel barcelone

Le repas de Noël

Quelques jours avant Noël arrive le fatidique repas d’entreprise payé par le patron. Tout le monde repart avec sa « pata de jamón » sous le bras et une ou 2 bouteilles…On organise el « amigo invisible » (tirage au sort d’un nom pour lui faire un cadeau) et le repas est généralement bien arrosé!! C’est du team-building à l’espagnole!

Mais Noël c’est avant tout une réunion familiale: on mange, on boit et on s’embrasse. On danse, on chante…chacun le célèbre à sa manière. Avec des lentilles ou du poulet farci aux prunes et pignons, du poisson ou la fameuse « sopa de galets » (bouillon de galets), le repas est copieux!

Le plat traditionnel est l’Escudella (Pot au feu) et en dessert le turrón (nougat bien gras) et du cava (mousseux). 
Le mélange est atomique, d’où l’expression: lo que no mata, engorda! (ce qui ne tue pas fait grossir!)

A la Saint Étienne, le 26, on prépare les fameux cannellonis avec les restes

Théâtre, spectacles et cirque

Noël c’est aussi l’occasion d’aller au théâtre. Les spectacles de type «musical» abondent autour de l’avenue Paral·lel, la grande artère où se trouvaient tous les cabarets au début du siècle passé.

Comme chaque année depuis belle-lurette, le cirque familial RALUY s’installe sur le port. Si vous venez à Barcelone pendant la période de Noël, nous vous recommandons chaudement ce spectacle. Un cirque de proximité et de qualité, qui touche à tout: acrobates, jongleurs, clowns magie, poésie.

noel Barcelone
Réservez Réservez